Cathédrale Sainte-Thérèse d'Avila d'Amos

Son histoire

Lorsque l'on parcourt l'histoire de la paroisse Sainte-Thérèse d'Avila d'Amos, on a l'impression de lire une page de Bible et on est tout naturellement porté à voir l'action de Dieu sur les personnes et le chemin de Dieu par les routes des hommes.

Au printemps de 1909, les familles Ernest Turcotte (Albertine Chalifoux) et Joseph Turcotte (Bernadette Thomas) partent de Saint Rémi d'Amherst pour aller s'établir dans l'Ouest canadien en Saskatchewan et trouver ainsi « la Terre promise ». « On va "frapper"...
» pensent-ils! C'est à nouveau la déception!

Ils s'installent en Ontario, à Port Arthur au nord du lac Supérieur, aujourd'hui Thunder Bay. Après 6 mois d'essais et de rêves, autre déconvenue!

Ils passent l'été de 1909 à Nord Témiscamingue (Notre-Dame-du-Nord) puis ils décident de continuer.


Le 22 septembre 1910 - ils partent en canot : bagages - hommes - femmes et enfants pour rejoindre un endroit précis sur la rivière Harricana, rejoignant ainsi le tracé du chemin de fer. Après un voyage de 24 jours, ils accostent et dressent leurs tentes pour s'y installer et y demeurer; c'est le 15 octobre 1910, à l'endroit qui s'appellera Amos.

Dès le début des travaux du chemin de fer transcontinental, Monseigneur Latulipe assure les services d'un missionnaire-colonisateur, monsieur l'abbé Yvanhoe Caron. L'ère était à la colonisation et à l'organisation.

Dimanche le 15 octobre 1911, Monseigneur Latulipe accompagné de l'abbé Caron célèbre la messe sur le côté ouest de la rivière Harricana. Il choisit le site de l'église actuelle. Sainte-Thérèse d'Avila devient ce jour-là, la patronne de la paroisse.


Le 29 juin 1912 - J.0.-Viateur Dudemaine est ordonné prêtre et il est nommé vicaire à Cochrane et missionnaire-colonisateur pour l'Abitibi. Du 6 au 9 novembre 1912, il fait le catéchisme aux petits enfants dans la maison de M. et Mme Arthur Drouin. Il célèbre la messe chez les Drouin, les Turcotte, les Sigouin; il préside aux baptêmes dans les familles concer­nées. Le 23 août 1913, M. l'abbé Dudemaine devient curé de tout l'Abitibi.

Le 14 septembre 1913, visite pastorale de Monseigneur Latulipe; il arrive par voie d'eau. Il est reçu chez Monsieur Hector Authier, premier agent des terres.

Le 22 novembre 1913 on construit la bâtisse de l'école-chapelle-presbytère. En décembre 1913, se dit la 1ère messe de minuit - les deux lampes Aladin font défaut pendant la messe qui se termine à la faible lueur des bouts de cierge. Et la vie paroissiale s'organise: autour de la chapelle-école et du curé, une communauté chrétienne vit à chaque jour le quotidien de sa foi en Dieu.

Le 25 mai 1915, la paroisse Sainte Thérèse est érigée canoniquement.

En septembre 1916, les religieuses de l'Assomption de Nicolet arrivent pour donner un coup de main à l'organisation scolaire.

En 1922, c'est la construction de l'Église qui deviendra cathédrale. « On va "frapper"... » disaient les Turcotte en 1909. Ils ont vraiment frappé au but - et « l'âme de la forêt a fait place à l'âme humaine » ... dans la paroisse Sainte-Thé­rèse d'Amos. Eux-mêmes, les pionniers et les pionnières ont donné leur empreinte à un domaine.

Les travaux sont complétés à l'été 1923. La bénédiction de la nouvelle église se fait le 18 juillet de la même année, en présence de nombreuses personnalités venues tout spécialement pour l'occasion.

En 1938, le diocèse d'Amos est créé et l'église paroissiale va connaître une nouvelle vocation. En effet, avec l'arrivée de Mgr J.­Aldée Desrnarais, premier évêque du nouveau diocèse, elle accède au rang de cathédrale.

Quant à l'ancienne chapelle-école, après avoir servi de bibliothèque et de salle paroissiale où se déroulaient réunions, fêtes et représentations artistiques, elle servira d'évêché jusqu'en 1946.

Cette église-cathédrale, consacrée en 1982 par Mgr Gérard Drainville, fait la fierté des Amossois. Elle est aussi devenue un symbole pour tous les diocésains. C'est un exemple de ténacité, de foi et d'engagement en terre abitibienne.

Source : Feuillet du 75e de la Cathédrale Sainte-Thérèse du Diocèse d’Amos. « Un héritage à découvrir ». Rédigé par la Société d’histoire d’Amos avec la collaboration de mesdames Colette Talbot, Anita Beauchemin, Geneviève Massicotte-Demers et Sœur Bernadette Germain, 1997.

Cathédrale vue le soir
   Cliquez sur la photo pour une visite virtuelle.

Fiche de la Cathédrale - Chronologie

1913 : Nomination du curé fondateur, J.O.V. Dudemaine. Le 10 septembre, arrivée du premier curé.
           Construction de la première école­ chapelle et le 21 décembre, célébration de la première
           messe.

1914 : Collecte de fonds par les paroissiens, qui récoltèrent une somme de 56,00$ pour l'achat
           d'une petite cloche.

1915 : Le 25 mai, érection canonique de la paroisse. Construction du presbytère.

1922 : Le 18 mars, décret d'autorisation de la construction de l'église, signature de contrat.
           Le 24 septembre, bénédiction de la pierre angulaire.

1923 : Le 18 juillet, bénédiction de l'église par Mgr G. Forbes, évêque de Joliette.

1939 : Érection du diocèse d'Amos. L'église devient Cathédrale.
           Arrivée du premier évêque; Joseph Aldée Desmarais.

1953 : Achat de l'orgue à la Maison Casavant qui comprend 22 jeux.

1963 : Décoration intérieure de la Cathédrale.

1980 : Médaillon en bronze solide à l'effigie de Mgr Joseph Oscar Viateur Dudemaine dévoilé
           et installé en la Cathédrale.

1982 : Le 23 mai, consécration.

1986 : Le 12 avril, inauguration du Christ Glorieux.

1989 : Le 3 décembre, inauguration du carillon électronique.

Quelques photos de sa construction



Photos : Archives Paroisse Sainte-Thérèse

Vidéo : La naissance de la Cathédrale Sainte-Thérèse d'Avila
Vidéo réalisé pour le 100e de la Ville d'Amos